Terrarium

QUELQUES REGLES D’OR POUR MAINTENIR LE TERRARIUM DE SON POGONA :

  • Semi arboricole, le pogona a besoin et doit pouvoir grimper
  • Terrarium suffisamment grand, au min 120 x 60 x60
  • Pas de lumière du soleil directe sous peine de transformer le terrarium en four
    Une ouverture frontale et non par le haut considéré comme un acte de prédation -> génère du stress
  • Pas de zones de courants d’air, de refroidissements brutaux -> un reptile en hypothermie est un reptile mourant
  • Respecter un gradient de température jour/nuit
  • Respecter l’alternance jour/nuit en plaçant un drap sur le terrarium après extinction des néons si nécessaire
  • Hygrométrie n’a pas besoin d’être élevée 40%
  • Eviter les manipulations par des enfants, il risque de souffrir du traitement imposé par de jeunes mains

COMMENT ENTRETENIR LE TERRARIUM DE SON REPTILE

L’entretien du terrarium est une condition nécessaire à la bonne santé du pogona pour limiter certaines parasitoses digestives -> Coccidiose

 

QUOTIDIENNEMENT :

  • Ramasser les excréments, aliments non consommés -> végétaux ou des animaux
  • Changer l’eau

 

TOUS LES 1 À 2 MOIS

  • Remplacer le substrat
  • Nettoyer le terrarium et les éléments de décors à l’eau de Javel diluée
  • Bien rincer et de bien sécher avant de réintroduire votre reptile

 

ATTENTION 

Le « Dichlorvos » ou le « Carbamate » sont des produits neuro-toxiques.

Ne pas respecter ces règles soumettrait le pogona à des risques de parasitoses accrus.

LA VENTILATION DU TERRARIUM

La ventilation du terrarium est primordiale. Les ouvertures basses permettent l’entrée d’air frais qui est réchauffé dans le terrarium, monte et ressort par les ouvertures hautes. 

Pour tester concrètement la ventilation du terrarium, on peut placer un papier absorbant qui fait mèche dans le bac d’eau et observer en combien de temps la vapeur d’eau se dissipe dans le terrarium. 

Les normes de ventilation pour les reptiles sont un renouvellement complet de l’air du terrarium en 4 à 5 minutes.

PUIS-JE UTILISER UN AQUARIUM COMME TERRARIUM ?

Les aquarium sont à proscrire pour des raisons de ventilation insuffisante : 

-> Il manque une aération basse permettant l’entrée d’air. 

De plus, les aquarium obligent à venir chercher le lézard par le haut. Or cette position stresse les pogona car la main serait assimilée à un oiseau prédateur.

OÙ PLACER SON TERRARIUM

Le pogona est curieux de nature, l’agitation d’une pièce vivante lui conviendra. On peut donc placer son terrarium dans une salle commune :

  • Salon
  • Chambre 
  • Salle à manger

QUEL MATERIAU POUR LE TERRARIUM DE MON POGONA ?

VERRE

+

Excellente luminosité
Meilleure observation de son animal
Hygiénique

Fragile
Plus cher
Déperditions de chaleur

PLASTIQUE

+

Facile à nettoyer
Agençable en batterie
Resistant

Assez cher
Pas esthétique

MELAMINE

+

Peu couteux
Facile à travailler si on le fabrique soi-même

Peu esthétique
Peu hygiénique, difficile à nettoyer
Impossible à désinfecter
Une durée de vie limitée

DIMENSIONS IDEALES D'UN TERRARIUM POUR POGONA

L’agame barbu doit avoir suffisamment d’espace pour faire de l’exercice, grimper et lézarder sur une position surélevée.

PLUS LE TERRARIUM EST GRAND, MIEUX C’EST

 Largeur du terrarium = 3 x la longueur du corps

Profondeur = 2 x la longueur du corps

Hauteur = 2 x la longueur du corps (de 50cm pour un juvénile à 2m50) 

Pour tout co-locataire supplémentaire, il faut multiplier le volume par un facteur 1,5

DIMENSIONS DU TERRARIUM POUR 1 POGONA ?

Largeur : 90 cm

Profondeur : 90 cm

Hauteur :  115 cm

DIMENSIONS DU TERRARIUM POUR 2 POGONAS ?

Largeur : 150 cm

Profondeur : 100 cm

Hauteur :  115 cm

DIMENSIONS DU TERRARIUM POUR 3 POGONAS ?

Largeur : 200 cm

Profondeur : 100 cm

Hauteur :  115 cm

DIMENSIONS DU TERRARIUM POUR 4 POGONAS ?

Largeur : 250 cm

Profondeur : 100 cm

Hauteur :  120 cm

COHABITATION

La cohabitation de différents agames barbus dans le même terrarium est possible et souhaitable compte tenu de la structure si on respecte ces règles :

– chaque spécimen doit posséder assez d’espace vital, impliquant un terrarium suffisamment vaste ( pour un couple, les dimensions de 150 x 100 x 115

– associer des spécimens de taille similaire afin d’éviter les risques de cannibalisme,

– éviter de faire cohabiter plusieurs mâles ensemble, les combats territoriaux étant très violents,

– constituer des groupes d’un mâle et d’une à trois femelles

– vérifier si il n’y a pas de problèmes de dominance (prostration, anorexie, blessures relevées chez le dominé) et si besoin, isoler le ou les individus dominés.

LA COHABITATION AVEC DES ESPECES DIFFERENTES

La cohabitation de différentes espèces avec un pogona est fortement déconseillée pour ces raisons :

  • Problème sanitaire, on peut observer une contamination réciproque entre des animaux n’ayant pas la même flore intestinale, ce qui amène à de gros problèmes infectieux et à la formation de réservoirs pouvant être porteurs sains.
  • Le problème de la prédation est accentué par la différence de taille entre les individus
    • -> Tout lézard plus petit sera considéré comme un « casse croute » éventuel
  • Les besoins en température et en hygrométrie sont spécifiques d’une espèce et d’un biotope. Il est donc illusoire de vouloir maintenir, en bonne condition, dans un même terrarium des espèces différentes.