Maladie

OSTEODYSTROPHIE ou OSTEOFIBROSE

L’ostéofibrose ou ostéodystrophie fibreuse métabolique, est une affection fréquente qui figure parmi les principales causes de mortalité chez les Pogona Vitticeps.

Un déficit de synthèse de calcitonine au niveau thyroïdien empêche la calcification normale de l’os d’où des déformations osseuses, déficit de croissance : la taille adulte doit être atteinte à 1 an environ chez l’agame ; un déficit de croissance de plusieurs animaux peut être objectivé facilement dans un élevage en

SYMPTOMES :

  • fractures spontanées en bois vert, 
  • déformation osseuse : mandibule molle, déformations du rachis : cyphose, scoliose, ou lordose
  • muscles des cuisses gonflés, 
  • stase gastro-intestinale, 
  • myoclonies ou crise d’épilepsie, faiblesse musculaire généralisée, myasthénie, 
  • rétention folliculaire et dystocie

ORIGINES :

  • faible rapport phosphocalcique -> la nourriture : manque de calcium ou  excès de phosphore 
  • faibles apports en vitamine D3 -> manque d’ UV B, les Ultra Violets, par l’intermédiaire de la vitamine D, sont essentiels à la minéralisation du squelette

PREVENTIONS :

Saupoudrer les insectes et les végétaux avec de la poudre d’os de seiche ou du calcium pour Reptiles, fournir des UV B. 

On peut aussi enrichir en calcium la nourriture distribuée aux proies quelques jours avant de les proposer à l’agame. 

Une capture de proies dans la nature offrirait un apport plus riches mais risqué à cause des pesticides : les lézards se retrouvent en bout de chaîne alimentaire et ingèrent potentiellement plus de produits phytosanitaires. 

SYNDROME DE MALADAPTATION

Chez l’agame barbu d’Australie, le stress déclenche l’anorexie

Même si tous les paramètres d’ambiance sont réunis, la présence de 2 mâles dans un même terrarium peut parfois créer une hiérarchisation dans les relations.  

L’animal dominé peut devenir anorexique si on le laisse devant un congénère dominant.

Même séparés par une vitre, la simple confrontation visuelle peut générer du stress chez le dominé.

Un miroir dans le terrarium, certains lézards peuvent devenir anorexiques en se croyant dominé par un mâle qui n’est que leur reflet. 

SIGNES :

  • Le dominé « fait des moulinets » avec les pattes
  • Le dominant incline la tête

LIPIDOSE HEPATIQUE

L’ostéofibrose ou ostéodystrophie fibreuse métabolique, est une affection fréquente qui figure parmi les principales causes de mortalité chez les Pogona Vitticeps.

Un déficit de synthèse de calcitonine au niveau thyroïdien empêche la calcification normale de l’os d’où des déformations osseuses, déficit de croissance : la taille adulte doit être atteinte à 1 an environ chez l’agame ; un déficit de croissance de plusieurs animaux peut être objectivé facilement dans un élevage en

SYMPTOMES :

  • Anorexie
  • déformation osseuse : mandibule molle, déformations du rachis : cyphose, scoliose, ou lordose
  • ictère : la muqueuse buccale apparaît nettement jaune chez l’agame barbu 
  • ascite
  • hépatomégalie à la palpation abdominale 

ORIGINES :

La lipidose hépatique serait due à un régime trop riche en matière grasse, principalement dans les premiers mois de la vie 

Les nsectes les plus gras sont les larves de teigne de ruche, les vers de farines classiques ou géants (morios), et les grillons.

PREVENTIONS :

Donner une alimentation à base d’insectes peu gras aux jeunes, un régime végétarien aux adultes et limiter le stress de la captivité.

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

PARALYSIE DES POSTERIEURS CHEZ L’AGAME

L’agame barbu d’Australie est vorace, il ingère parfois des proies trop grosses pour lui ce qui entraine une paralysie des postérieurs par lésion des nerfs rachidiens, surtout chez les juvéniles et les femelles gestantes. Il s’agit d’un motoneurone périphérique pour les membres postérieurs. 

SYMPTOMES :

  • Paralysie des pattes postérieures et de la queue 

PREVENTIONS :

L’éleveur doit donc choisir les proies selon la largeur de la tête entre les deux yeux de chaque lézard. 

La proie doit mesurer 

  • au maximum la moitié de cette largeur chez l’agame de moins de 4 mois 
  • au maximum les deux tiers de la tête pour les agames plus âgés.

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

MALADIE PARODONTALE

Les agames sont des lézards à dents acrodontes. Leurs dents n’ont pas de racines et sont attachées à la mandibule et à l’os maxillaire, ce qui les prédispose à la maladie parodontale, aux stomatites et aux complications d’ostéomyélite des mâchoires. 

Les fragments de cuticule des proies peuvent causer des abcès.

SYMPTOMES :

  • Décolorations du ligament dentaire
  • Irrégularité des surfaces
  • Perte de tissu

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.